Jours 16 et 17/ Projet février

Jours 16 et 17 / Projet février

" Alors ne nous préoccupez pas des résultats de vos actions,

accordez simplement votre attention à l'action elle-même.

Le résultat arrivera de lui-même. " Eckart Tollé

Tout d’abord, je dois vous le dire, je ne crois pas au hasard.


Depuis 3 jours, j’ai un couple d’amis qui accompagne mes journées en pensée de façon constante.


Premièrement, ils seront en France en même temps que moi, et ce, pour la deuxième fois ! J’ai donc envie de recréer la rencontre pour les voir à Paris. Comme ils sont des gens qui connaissent bien ce lieu, je me réfère à eux pour le processus comme je l’ai déjà fait, il y a 3 ans. Donc je leur écris, je leur téléphone.


Deuxièmement, je suis sur un thème qui me bloque depuis le 16, je le trouve incomplet et quelque chose en moi butte sur de l’origami sans savoir pourquoi. Ce qui me fait encore songer à ladite amie. Cette femme qui m’avait amené dans un cours d’origami quand j’avais peut-être 10-11 ans… C’était son nouveau dada de l’époque. Comme le fût la peinture un bout, l’accordéon, l'aquarelle...

Je commence à me voir en elle, ce côté impulsif de plonger dans quelque chose à fond, puis un jour, avoir besoin d’un nouveau kick… Sans nécessairement le délaisser par la suite. Mais le besoin de visiter de fond en comble un sujet et de le vivre intensément pour passer à autre chose… Hop ! un autre appel…ou plutôt, une corde de plus à notre arc!


Quand j’ai tressé cette semaine, mon amoureux m’a dit : pas un autre domaine ?!!? Avec un gros sourire dans la face… je lui ai répondu : non mais j’ai vraiment aimé ça!

Voilà pourquoi, j’ai encore pensé à elle.


Puis lui, quand même parce que, nos amoureux se ressemblent....Quelque chose dans la chemise à carreaux ou dans le militantisme peut-être...à quelques années de près je dirais ;)


Bon intermède: fête d’enfants à préparer.


Je souffle des ballounes, et les thèmes : souder, souffler, soulier me tournent en tête. Je me dis, je suis à la veille de prendre les ballons de fête en photo, parce que justement, faudrait que je souffle un peu et que je me repose…


Puis viens à travers en pleine nuit, le courriel d’une autre amie, qui à encore des liens avec les 2 autres… qui me dit ; "J’espère qu’il n ‘est pas trop tard, t’es mon idole lâche pas ! Ses thèmes, qui seront ceux du 17, puisque je les ai vus : Danser, Bleu, Barcelone, pourquoi pas ?


Ouin pourquoi pas, je danse toute la journée sur ces thèmes en me disant pourquoi pas, un autre voyage et pourquoi pas, peut-être une escale à Barcelone après ? Et pourquoi pas ? Espérer que mon chum vienne quelques jours me rejoindre malgré les enfants ? Et puis la folle achète ses billets et vlan !

10 jours de plus ! À suivre...


Moi qui pensais que je ne ferais plus jamais de voyage dans ma vie !

À part potentiellement à la retraite... que je n'aurai jamais.

Mot abstrait dans la vie d’une artiste ou artisane…


Alors le 17, je fêtais un enfant, toute mêlée entre le rêve, la danse et la réalité… Le quotidien à 4 enfants vous remet la vie dans les dents assez rapidement et pas toujours avec le sourire.


J’ai valsé sur mes décisions, regardé mes photos de Barcelone pour y trouver un peu de bleu. Entre la viande Ibérique, les souvenirs de Gaudi, Jean Leloup, le vin merveilleusement pas cher, l’odeur de pot qui planait à peu près partout dans la chaleur intense et le manque d’horizon devant soi dû aux constructions labyrinthiques. Ensuite les batteries de ma souris d’ordinateur ont lâché à 1h du matin et m’ont dit ; va faire dodo !


Le lendemain, j’ai pigé : Ferrat qui chante Aragon.

Ben voyons… Encore eux autres ! Parce que c’est certain que c’est ledit couple dont je vous parlais ! Ça peut juste être eux… Je me vois encore petite, à écouter les milles et un violons de son orchestration et m’endormir sur leur nouveau divan Elran, confortable dans cette vie douce de musique. Je suis désolée, mais je pense que c’est de vous dont je vais m’inspirer parce que :


" Un jour pourtant, un jour viendra, couleur d'orange, Un jour de palme, Un jour de feuillages au front

Un jour d'épaule nue, où les gens s'aimeront… "


Bien la première chose qui me vient en tête, c’est la peinture de Gauguin dans votre salle de bain. Puis vient celle de Renoir que l’artiste de la maison avait repeinte dans sa phase "peinture". J'espère qu'ils auront le sens de l'humour parce que je les taquine un peu!


Alors j’ai demandé à mon copain de vérifier si c’était bien d’eux ces thèmes, avant de me lancer avec certitude.


Ah ben !

Mes découpeurs ont séparé en deux leur courriel et les thèmes du 16, mon bogue d ‘origami, bien c’est encore eux… Alors voilà…. Je peux bien avoir le fixe sur vous! On repart à zéro, vous êtes le 16 et j'ai du retard à reprendre! On se revoit à Paris!


Les thèmes :


- Verbe : souder

- Mot : souffler

- Objet : soulier

- Citation :

" Alors ne vous préoccupez pas des résultats de vos actions,

accordez simplement votre attention à l'action elle-même.

Le résultat arrivera de lui-même. " Eckart Tollé

- Couleur : rose

- Aliment : graine de coriandre

- Chanson :

"Un jour pourtant, un jour viendra, couleur d'orange

Un jour de palme, un jour de feuillages au front

Un jour d'épaule nue, où les gens s'aimeront

Un jour comme un oiseau, sur la plus haute branche " Extrait de Un jour, un jour (Aragon/Ferrat)

Cliqué ici pour voir Ferrat interpréter la chanson en 1967